La bioviticulture au Château Guiraud

La bioviticulture au Château Guiraud

Depuis plusieurs années, je découvre avec passion les nombreuses démarches mises en place par les agriculteurs et viticulteurs en matière d’écologie et de préservation de l’environnement.
Une nouvelle façon de produire du vin en respectant la nature et la biodiversité !

Un engagement qui prend tout son sens lorsque l’on visite le château Guiraud.
Pionnier dans son appellation Sauternes, le château Guiraud s’est tourné vers la bioviticulture dès 1996 sous l’impulsion de Xavier Planty. En avançant vers la propriété, on constate d’ailleurs qu’ici l’herbe pousse comme elle le souhaite. Convaincu des avantages de l’enherbement naturel, le château a également planté 12 kms de haies de différentes essences pour laisser la place aux insectes si précieux et ainsi protéger les vignes et lutter naturellement contre les plus nuisibles d’entre eux pour le raisin.
En 2011, le château Guiraud devient le premier grand cru classé en 1855 à recevoir la certification Agriculture Biologique.
Sur le domaine, le sol, les plantes, les insectes s’adaptent aux changements et aux besoins de la vigne. Ainsi grâce à la biodiversité et à son maintien, aucun traitement phytosanitaire ne vient s’épancher sur les vignes de la propriété.
Pour faire un des plus grands Sauternes, Luc Planty, gérant du château Guiraud, poursuit un travail en corrélation avec les espaces naturels et la préservation des espèces présentes tout en favorisant l’utilisation d’extraits de plantes et d’huile végétale pour combattre les parasites.
Ainsi on découvre un jardin potager avec plus de 450 sortes de tomates qui reflète la diversité des cépages étudiés et protégés au château au sein d’un conservatoire qui offre une véritable mémoire historique des sémillons et sauvignons existants.

Une nature et une situation géographique exceptionnelles

Si tant d’efforts sont tournés vers le respect de ces écosystèmes c’est avant tout parce-que le château Guiraud ainsi que tous les vins de la région de Sauternes doivent leur nectar unique et le fameux botrytis indispensable, à son terroir et à son microclimat unique préservé par la présence du Ciron.
Véritable source de vie pour la faune et la flore locale, la rivière du Ciron tempère toute la zone du bassin versant et fournit la brume propice au développement de cette “pourriture noble” qui donne cette particularité à la culture du Sauternes.
Grâce à cette humidité, au vent et au soleil, le botrytis, un champignon microscopique, se développe pour révéler les arômes des cépages. Son action sur les grains de raisin donne lieu à un tri minutieux lors des vendanges manuelles. Là où pour un vin de Bordeaux, un pied de vigne donne environ une bouteille, au château Guiraud, un pied offrira un seul verre de son nectar rare et précieux.

Un aperçu des offres “découverte” au château Guiraud

Pour déguster le vin de la propriété, rien de mieux que de se restaurer à une des tables de La Chapelle de Guiraud. Hommage à la chapelle protestante érigée par la famille Guiraud en 1784, ce restaurant à la décoration raffinée et lumineuse, propose un menu du marché entrée + plat + dessert à 25 euros les midis en semaine à base de produits locaux et de saison.
Un menu signature pour 39 euros offre également une véritable explosion de saveurs dans le cadre majestueux et l’environnement naturel du château Guiraud.
Ouvert toute l’année, le château Guiraud propose plusieurs visites thématiques accompagnées de dégustation des 3 vins produits sur la propriété.

De quoi revenir découvrir le château Guiraud au fil des saisons sans jamais se lasser de ses paysages et de ses offres œnotouristiques à travers un accueil responsable et écologique.