La Beaujonomie : Les Beaujolais ont la côte !
La Beaujonomie : Les Beaujolais ont la côte !
Publié le jeudi 15 février 2018

La Beaujonomie : Les Beaujolais ont la côte !

Les Beaujolais ont la côte, voilà une bonne nouvelle ! Si leurs vins font partie des plus connus dans le monde, les beaujolais ont subi quelques ruades ces dernières décennies avec leur petit dernier, le beaujolais nouveau. Qui aime bien, châtie bien, mais le châtiment a été démesuré et le vignoble est en pleine revalorisation.

La simplicité, l'amitié : la Beaujonomie

De fête, de caractère et d'exception, vous avez à faire à des vins bons, sans détour, conviviaux et parfois exubérants. D'un naturel spontané, ils sont faits pour être aimés. Leur souplesse, leur fruit et leur légèreté incitent au partage. On les associe volontiers à la simplicité des rencontres, la bonté du coeur, un immense sentiment d'amitié, c'est la définition même de la bonhomie... la beaujonomie !

Vous les retrouverez donc facilement autour d'un apéritif dinatoire, d'une planche de charcuterie, au coin d'un zinc ou sur les plus grandes tables. Ils s'adaptent très bien aux nouveaux modes de consommation, dans les bars à vins, les caves à mangers et dans les restaurants bistronomiques.

Le vin de fête

Les Beaujolais nouveaux appellent à la fête, c'est leur vocation. Avec leurs arômes primaires plein d'énergie, ils célèbrent un millésime, la fin d'un grande période de vendanges. Ce sont les premiers vins de l'année, nous rappelant aussi que le gamay, le cépage qu'ils partagent, est précoce : c'est le premier de l'année à être vendangé (fin août, début septembre).

De caractère et d'exception

Les jeunes vins sont les enfants d'une grande famille qui compte 10 crus et de jolies appellations villages. Des vignerons se démarquent par leur caractère affirmé et un engagement profond dans le respect de la nature, pour des vins authentiques. Le travail de la terre beaujolaise est l'un des plus manuel de France. Un travail d'artisan incroyable quand on considère les coteaux où sont plantés des ceps de gamay, très bas et très serrés.

La nouvelle génération de vignerons, parfois bourguignons, restructure le vignoble apportant de nouvelles idées ou essayant des modes de plantation différents. On retrouve donc chez certains la taille en guyot et des rangs plus espacés pour mieux pouvoir travailler les sols.

Les terroirs vallonnés ont été longuement étudiés ces dernières années par des géologues et cartographes pour définir très précisément leurs sols. De là sortent des terroirs d'exception, de nouveaux climats, souvent au coeur des crus. Associés à des vignerons d'exception, ils font naître de grands vins aujourd'hui souvent reconnus à leur juste valeur, mais pas à leur juste prix...Qu'on retrouvera de plus en plus déjà dans les meilleures caves et sur les plus belles tables.

Pour en savoir plus, vous pouvez par exemple vous rendre à Bien Boire en Beaujolais les 15 et 16 avril 2018. Un événement annuel qui réunit plus de 200 vignerons de la région : de fête, de caractère et d'exception !