Du côté des Côtes de Provence
Publié le jeudi 29 juin 2017

Du côté des Côtes de Provence

Si je vous dis Provence ? Vous répondez Rosé of course ! Effectivement le vignoble provençal est le 1er producteur de rosé au monde, avec environ 20000 ha classé AOP Côtes de Provence. Mais savez vous qu'il existe différentes appellations sous cette même bannière ?

Les différentes dénominations Côtes de Provence

Cette vaste région viticole couvre 3 départements : le Var, les Bouches du Rhône et les Alpes Maritimes, aux paysages variés allant du littoral jusqu'à la montage Sainte Victoire. Mais vous savez bien que ce n'est pas le découpage administratif qui régit le terroir ! Par contre, c'est bien une administration qui reconnait officiellement les appellations : l'INAO. Depuis 2005, cet institut national a reconnu 4 zones délimitées, présentant une typicité distincte, de part notamment leur spécificité pédoclimatique. Ainsi, se distingue le Côte de Provence : Sainte Victoire, Fréjus, la Londe et Pierrefeu.

Focus sur Pierrefeu, la petite dernière :

Portée par un groupe de vignerons depuis 2003, c'est finalement en 2013 qu'elle obtient sa classification bien méritée. Au niveau de l'aire géographique, elle suit grosso modo la dépression Permienne !! Ca en jète non ? Pour faire simple, c'est une bande sédimentaire formée avant l'époque des dinosaures, située entre le massif des Maures et le plateau calcaire. Elle s'étend de Toulon jusqu'à Fréjus. Cette particularité géologique donne des sols argilo sableux de couleur rouge, riche en calcaire et en cailloux comme le schiste, très ressemblant au silex : la pierre à feu ! Peut être à l'origine du nom ? Cette terre offre à la vigne un milieu riche en nutriments et en réserve d'eau. Heureusement, car cette zone est plutôt enclavée, l'avantage est la faible amplitude thermique sur l'année, mais avec de fortes chaleurs dès le printemps, du ciel tombe le feu !

Quelques chiffres clefs, avant que j'oublie : elle concerne 12 communes et compte 28 adhérents (22 domaines et 4 coopératives) 

Côté vin : le rosé qui donne l'eau à la bouche !

Vous connaissez l'expression vin de bouche ? C'est un vin qui se comporte parfaitement à table. C'est vrai, je vous l'accorde ça peut passer pour un pléonasme ! Mais pour le rosé cela a tout son sens, dans la mesure où il est parfois cantonné à l'apéro. Donc si vous me suivez, les rosés de Pierrefeu se marient très bien à un repas provençal ou même aux saveurs plus exotiques. Et pourquoi donc ? Au niveau organoleptique, ces vins présentent une certaine consistance, notamment grâce à leur onctuosité, leur trame acidulée et leur persistance aromatique. Et si vous êtes curieux, les rouges sont aussi à découvrir, puissantes notes de fruits noirs et d'épices avec un grain de tannins élégant.

D'ailleurs les dégustateurs du concours général agricole ne s'y trompent pas et décernent régulièrement des médailles. Pour les petits sportifs et les grands gourmands, une balade annuelle, en mai, offre à vos papilles la possibilité de découvrir vins et mets du terroir pierrefeucain !