Dégustation : décryptage du jargon
Publié le mercredi 08 février 2017

Dégustation : décryptage du jargon

Vous êtes un amateur de vin féru de nouvelles découvertes et de pépites à savourer mais, petit souci, vous êtes aussi un peu perdu durant les dégustations face au florilège d'expressions particulières et, avouons-le, un peu bizarres qui sont employées ?

Séance de rattrapage avec notre lexique express !

Le visuel

La robe : désigne la couleur et l'aspect extérieur du vin

Les larmes (ou jambes) : lorsque l'on fait tournoyer le verre, une partie du vin adhère aux parois et forme des gouttelettes redescendant lentement, ce sont les larmes. Elles sont une bonne indication de la suavité du vin et de sa teneur en sucre ou alcool.

Le nez

La rétro olfaction : opération qui consiste à aspirer de l'air alors que le vin est encore en bouche afin d'amener directement les arômes au bulbe olfactif. On peut ainsi déceler une plus large palette d'arômes.

La bouche

Rond : se dit pour un vin rouge souple en bouche avec une texture grasse, voire veloutée

Gras : se dit d'un vin charnu et moelleux en bouche

Charpenté : désigne un vin équilibré et structuré avec une belle présence tannique

Astringence : parfois confondue avec l'amertume, que l'on ressent plus à l'arrière de la langue, elle provoque une sensation asséchante au niveau des gencives. Cette âpreté du vin est due à l'acidité et aux tanins.

Les tanins : ou tannins, le grand débat des rédacteurs vin depuis la nuit des temps. Quoi qu'il en soit, ceux-ci se trouvent dans la pellicule des raisins. Leur présence dépend donc de la durée de la macération pelliculaire. Une relation directe avec le fruit qui leur permet de révéler beaucoup de choses. Par exemple des tanins très présents, mûrs et fondus peuvent signifier que le vin provient d'un climat chaud tandis que des tanins particulièrement astringents peuvent être synonymes de raisins insuffisamment mûrs.

Le corps : souvent désigné comme l'impression en bouche, il caractérise la sensation de richesse et de poids du vin, sa viscosité.

La fin de bouche : elle représente la durée de persistance des arômes désirables en bouche après avoir avalé ou recraché le vin. Lorsqu'elle est longue et complexe, elle est un signe de qualité.

Caudalie : unité de mesure de la longueur en bouche d'un vin. Une caudalie équivaut à une seconde.

Les arômes

Minéral : goût de silex et de pierre mouillée

Empyreumatique : famille des arômes de fumé et de pain grillé

Animal : regroupe les notes de cuir, de musc et de venaison

Oxydé : correspond aux arômes de caramel au beurre ou de sucre caramélisé que l'on peut trouver dans le vin. Généralement perçu comme un défaut, il peut également être ce qui donne à un vin sa typicité, comme le Xérès qui est délibérément oxydé lors de sa production

A vos verres, vous êtes fin prêt pour déguster !

Marie - Drink a beat