Cuisiner au vin : la cuisine facile pour des plats qui en jettent !
Publié le lundi 29 septembre 2014

Cuisiner au vin : la cuisine facile pour des plats qui en jettent !

Coq au vin, blanquette, bœuf bourguignon… Les plats cuisinés au vin sont souvent associés à des recettes traditionnelles, réservées aux repas de famille. Et si on dépoussiérait le genre ? Du blanc au rouge, le vin est aujourd'hui utilisé en cuisine à la manière d'une épice ou d'un bouillon parfumé. Plus besoin de le cantonner aux plats du dimanche. Il peut s'employer tous les jours, dans des plats aussi simples que savoureux… à condition de savoir comment le choisir et l'associer.

Quels plats se prêtent à la cuisine au vin ?

Laissez les stéréotypes de côté. Cuisiner au vin ne veut pas dire passer des heures derrière les fourneaux. Il suffit souvent d'ajouter quelques gouttes pour relever ses plats les plus simples. C'est notamment le cas des pommes de terre, comme les charlottes. Coupées en deux et assaisonnées d'un trait de Pinot Gris avant de passer au four, elles adoptent les arômes de marmelade et de fruits confits propres à ce vin blanc. La sauce bolognaise, elle, s'accommode très bien d'un verre de vin rouge comme le Collioure. Les notes de pruneau du vin du Languedoc soulignent le goût des légumes confits de votre plat. Les viandes rouges comme la bavette ou le filet de bœuf peuvent également se cuisiner au vin. On remplace alors la sauce au poivre ou aux échalotes par quelques cuillères de fond de veau délayé avec un peu de vin rouge et un carré de chocolat noir. De quoi donner une touche d'originalité aux recettes du quotidien !

Quels types de vins utiliser pour cuisiner ?

Tous les vins ne se prêtent pas à la cuisine. Tandis qu'un vin blanc sec ou un vin rouge peuvent être utilisés les yeux fermés dans vos plats préférés, le rosé ne supporte pas bien la cuisson. On le réserve alors aux mets froids, comme le melon : il suffit d'y verser quelques centilitres pour mettre son goût en valeur. Les vins sucrés, qu'il s'agisse de liquoreux, de moelleux ou de vins doux naturels perdent de leur intérêt lorsqu'ils sont cuisinés. Mieux vaut les boire à table. Les effervescents comme le champagne, eux, peuvent être intégrés dans des sauces à savourer avec des poissons et des crustacés, des plats délicats, à garder pour les grandes occasions.

La qualité du vin influe-t-elle sur le plat ?

Si la cuisson permet à l'alcool de s'évaporer, les arômes d'un vin, eux, sont toujours présents dans les assiettes. Un vin jeune donnera ainsi ses notes fruitées à votre plat, tandis qu'on retrouvera les arômes tertiaires de sous-bois et de champignons dans une sauce cuisinée avec un vin rouge plus évolué. Un vin mono cépage donnera de son côté des plats moins aromatiques qu'un vin issu d'assemblages. En revanche la chaleur permet d'effacer les défauts d'un vin : le manque d'oxygène ou la disparition des tannins ne se ressentent plus une fois le vin cuit. Idéal pour recycler vos bouteilles passées sans avoir à les jeter. Reste une seule restriction, les vins bouchonnés. Peu importe le temps de cuisson, le goût de bouchon ne disparaîtra pas et se détectera dans vos recettes.

Est-il raisonnable de cuisiner avec une bonne bouteille ?

Tout dépend de la dose de vin dont vous avez besoin. Hors de question de mettre une demi bouteille de Bourgogne dans des moules marinières. Cuites dans un grand volume de vin blanc, elles peuvent très bien être préparées avec un muscadet premier prix. La question se pose plutôt lorsque la recette ne demande qu'un verre de vin, car dans ce cas le reste de la bouteille est perdu si on ne l'utilise pas dans les deux jours. On peut alors réserver à la recette un peu du rouge ou du blanc qu'on a prévu de déguster avec le plat. Seule exception, les grands crus, il serait dommage de ne pas les boire pour en apprécier tout le caractère. Le plus simple reste cependant de choisir des vins conditionnés spécialement pour la cuisine, en 25cl, comme La Villageoise Cuisine et Saveurs.

Peut-on utiliser le vin pour préparer des desserts ?

Poires au vin, pêches rôties… les desserts au vin se cantonnent souvent aux fruits. N'hésitez pas à bousculer vos habitudes en associant vin rouge et gâteaux au chocolat. Il suffit d'ajouter 250 ml de Pinot Noir à la pâte de votre moelleux préféré pour lui donner un arrière goût de fruits rouges. Les tanins du chocolat et du vin se mêlent alors pour laisser s'exprimer les arômes de cerise.

Merci à Vanessa Godfrin, sommelière www.lesecretdespapilles.com

http://www.la-villageoise.com/ [
http://www.la-villageoise.com/ [

La Villageoise Cuisine et Saveurs, prête à cuisiner

Vous l'avez compris, la cuisine au vin peut être moderne et quotidienne. Reste à trouver des idées de recettes. La Villageoise propose sur son site web des idées recettes, entrées, plats et desserts à assaisonner au vin. Des spécialités très simples à préparer grâce aux packs composés de trois bouteilles en mini format fermées par un bouchon doseur bien pratique, et accompagnées de sachets d'épices. Cumin, piment doux et romarin ou coriandre, poivre de Sichuan et muscade, ces mélanges parfaitement dosés associés au vin rouge et au vin blanc permettent de parfumer sauces et bouillons en quelques minutes. Cerise sur le gâteau, le format des bouteilles (25 cl) permet d'utiliser le volume de vin idéal, sans avoir peur de gâcher le reste de la bouteille.