Confréries #3 : La Confrérie des Chevaliers du Tastevin

Confréries #3 : La Confrérie des Chevaliers du Tastevin

Nous continuons notre tour d’horizon des confréries viticoles à travers la France. Après vous avoir expliqué l’origine et l’existence de ces organisations, puis une première halte du côté de Saint-Emilion le mois dernier, je vous emmène cette fois-ci en Bourgogne à la découverte de la Confrérie des Chevaliers du Tastevin.

Le tastevin c’est quoi ?

C’est à l’origine une tasse de dégustation appelée également tâte-vin qui permettait d’apprécier le vin sous toutes ses coutures : sa robe, ses éclats, ses arômes grâce à ses nombreux ronds embossés. Bien qu’ayant presque totalement disparu en tant qu’outil de dégustateur, il reste néanmoins un symbole bachique. Et nos amis bourguignons l’ont élevé au rang de Saint-Graal, telle une relique du Dieu Bacchus, au point de donner son nom à une des confréries françaises de vin les plus connues avec la Jurade de Saint-Emilion : Les Chevaliers du Tastevin.

Le tastevin, objet de toutes les convoitises
Le tastevin, objet de toutes les convoitises

Créée le 16 novembre 1934 au caveau de Nuiton à Nuits-Saint-Georges par Georges Faiveley (célèbre maison de Bourgogne et un des plus grands propriétaires de vigne de cette région viticole) et Camille Rodier (figure historique des producteurs-négociants nuitons, du nom des habitants de Nuits-Saint-Georges) avec comme idée de faire la promotion des grands vins de Bourgogne à travers le monde. Il fallait un lieu digne de l’ambition de ces deux personnages pour asseoir l’importance et la renommée des vins de Bourgogne. C’est donc en 1944 suite à la vente du Château du Clos de Vougeot par Etienne Camuzet, député de la Côte d’Or et ancien maire de Vosne-Romanée qui avait acheté la bâtisse en 1920 ainsi que le Clos de Vougeot – le domaine viticole, que le nouveau propriétaire à savoir la Société Civile des amis du Château du Clos de Vougeot signe un bail de 99 ans avec la Confrérie du Tastevin qui aura désormais un repère mondialement connu afin de porter l’aura de ses ambitions de manière impactante.

Intronisation de nouveaux chevaliers – crédit photo @Confrérie des Chevaliers du Tastevin
Intronisation de nouveaux chevaliers – crédit photo @Confrérie des Chevaliers du Tastevin

Il faut savoir que la Confrérie qui a l’usufruit du Château, ne possède aucune vigne. Ce sont pas loin de 80 propriétaires qui ont la jouissance de ces climats qui produisent chaque année parmi les plus beaux vins du monde.

Comme toute confrérie, il y a de nombreux chapitres annuels et même mensuels dont le plus célèbre se déroule au moment des Hospices de Beaune en novembre. Chaque chapitre intronise de nouveaux membres qui sont élevés au rang de Noble Chevalier du Tastevin par le Grand Maître de cérémonie entouré du Conseil des Chevaliers. Ils sont environ 12 000 à travers le monde à prêcher la bonne parole du Pinot Noir et du Chardonnay, cépages superstars des vins de Bourgogne (sans oublier l’Aligoté, le Gamay et le Sauvignon bien entendu) . Les rituels d’intronisation sont inspirés des chevaliers de la Table Ronde et de l’Ordre de la Toison d’Or des Ducs de Bourgogne. Chaque soirée, la grande salle des banquets accueille 500 convives.

La tradition du Tastevinage

Deux fois par an, la confrérie réunit dans le grand cellier du Château, un jury de 250 dégustateurs internationaux pour passer en revue environ 700 vins de 180 producteurs différents à l’aveugle. Ainsi se retrouvent des personnalités du monde du vin, des négociants, des vignerons, des journalistes, sommeliers, œnologues mais aussi amateurs éclairés. Bref, tout ce que le monde du vin peut faire de plus pointu afin de sélectionner les vins les plus qualitatifs et les plus représentatifs du millésime et des appellations. C’est d’ailleurs la question qui est posée à chaque dégustateur en son âme et conscience : Ce vin est-il digne de l’appellation et du millésime ? En est-il bien représentatif et son avenir est-il prometteur ? En un mot, est-ce un vin que je serais heureux de posséder dans ma cave et fier d’offrir à mes amis ?

C’est ce qu’on appelle un Tastevinage. A l’issue de cette immense dégustation, environ 250 vins sont primés. Sur les bouteilles des cuvées ainsi valorisées par le jury, le producteur pourra y placer le sceau du Tastevin, gage de qualité et reconnaissance pour le vigneron. Ces vins sont pour les amateurs de vins de Bourgogne, synonyme d’une sélection exigeante. Vous pouvez d’ailleurs vous procurer le guide des Vins Tastevinés édité par la Confrérie afin de voir quelles sont les cuvées lauréates que vous pourrez acquérir en toute confiance.

"Jamais en vain, toujours en vin" telle est la devise des Chevaliers du Tastevin.

Visionnez le trailer du film :

Petite anecdote intéressante

Après son intronisation, le chanteur Gilbert Montagné a suggéré que l’estampille du Tastevinage puisse être lisible en braille. Ce fût chose faite peu de temps après sa demande.

Le sceau a été créé par Hansi, un artiste alsacien connu également pour ses caricatures et prises de position en faveur de la France lors de la première guerre mondiale.

Le sceau du Tastevinage
Le sceau du Tastevinage

Et tel le trophée parmi les trophées, sera organisée le 14 novembre prochain, la cérémonie des Majors du Tastevinage 2019 qui récompensera les 12 coups de cœur parmi les lauréats tastevinés 2019. Les étoiles au cœur des étoiles ! Informations sur le Tastevin où vous pourrez retrouver tous les lauréats ICI.
Enfin, si vous êtes intéressés par cette confrérie et de passage dans la région de Nuits-Saint-Georges, vous pouvez profiter d’une des trois Expériences Sensorielles proposées qui permettent non seulement de visiter le Château mais également déguster trois vins de Bourgogne tastevinés (lauraéats) ainsi que la cuisine du chef et de la brigade du Château.

Retrouvez les articles précédents de la série :

Confréries : origine et existence
Confréries #2 : la Jurade de Saint-Emilion