Comment réussir une bonne sangria ?
Publié le jeudi 13 avril 2017

Comment réussir une bonne sangria ?

Oubliez les sangrias en brique, gorgées de sucre. Pour accompagner vos tapas, rien ne vaut une sangria maison, à condition de s'en tenir à quelques commandements…

Utilisez du bon vin

Le tour de main et les proportions, vous maîtrisez. Avant de vous lancer dans la préparation de votre sangria, gardez une chose en tête. Les cocktails sont comme toutes les autres recettes : le résultat dépend avant tout de la qualité des ingrédients que vous utilisez. Même relevé d'épices et additionné de sucre, un mauvais vin rouge râpeux ne donnera pas une bonne sangria. Sans sacrifier un grand cru, mieux vaut miser sur un vin de bonne qualité, quitte à investir quelques euros de plus.

Privilégiez un rouge souple et fruité

En Espagne, la sangria se déguste à l'heure de l'apéritif, accompagnée de quelques tapas. Pour la préparer, laissez de côté les vins trop tanniques : ils donneraient un côté âpre à votre cocktail. A l'inverse, les vins souples et fruités sont idéals pour réussir cette recette typiquement ibérique. Ronds et épicés, les rouges de la Vallée du Rhône, comme un Côtes du Rhône, ou du Languedoc-Roussillon, à l'instar du Pic Saint Loup, fonctionnent particulièrement bien.

Abusez des agrumes bio

Pommes, bananes, fruits rouges… A en croire certaines recettes, la sangria tiendrait plus de la salade de fruits que du cocktail à base de vin. C'est le moment de revoir les fondamentaux : traditionnellement, la sangria se prépare avec des agrumes, et basta. Comme pour le vin, ne rognez pas sur la qualité. S'ils sont coupés en rondelles, citrons et oranges gardent leur peau. Evitez les pesticides en utilisant des agrumes non traités, à laver soigneusement avant de les plonger dans le vin. On peut également ajouter quelques bâtons de cannelle pour aromatiser le mélange.

Gardez la main légère sur le sucre

Pas besoin de noyer le vin additionné d'agrumes et d'épices d'un volume conséquent de sucre. S'il n'est pas trop âpre, seuls quelques pincées suffisent à apporter un peu de douceur. On compte en général 50 grammes de sucre par litre de vin, et on ajuste selon ses goûts.

Ajoutez quelques gouttes de brandy

Cognac ou cointreau, à vous de voir. Quoiqu'il en soit, le brandy permet d'apporter un peu de corps à votre sangria. Attention, n'oubliez pas qu'il s'agit d'un cocktail léger : la dose d'alcool fort ne doit pas dépasser 20% du volume de vin.

Laissez macérer

Inutile de préparer votre sangria à la dernière minute : les ingrédients n'auraient pas le temps de se mêler. L'idéal ? Commencer la macération la veille, en mélangeant d'abord le brandy avec le sucre et les agrumes. Quelques heures plus tard, ajoutez le vin et les épices, puis laissez reposer une nuit au réfrigérateur.

Allongez à l'eau gazeuse

Au moment de servir la sangria, n'hésitez pas à l'allonger de quelques centilitres de Perrier.