Bordeaux Fête le Vin 2018 : Grand Large
Bordeaux Fête le Vin 2018 : Grand Large
Publié le jeudi 05 juillet 2018

Bordeaux Fête le Vin 2018 : Grand Large

Dissocier le vin et les marins serait nier l'Histoire séculaire du port de Bordeaux, qui, de tout temps, a servi à l'exportation des barriques, quand au Port de la Lune, au fond de l'estuaire, débardeurs, tonneliers, vignerons ont permis un formidable trafic des vins qui remontaient la Dordogne à partir des quais de Libourne, quand les appellations de Fronsac et de Castillon étaient largement plébiscitées entre l'Europe et les Amériques. Au parfum des océans, s'ajoutaient les odeurs des épices et de bois de santal, de goudron et de sueur. Bordeaux et ses entrepôts, ses chais et ses radoubs respiraient le métissage des origines, fleuraient bon l'exotisme.

Au XVIIIème siècle, la ville démantela les remparts pour s'ouvrir au commerce florissant et incessant des bricks remontant l'estuaire, jusqu'au début du XXème siècle. Les silhouettes noires des docks désaffectés ont hanté les quais des décennies durant jusqu'au début des années 90, jusqu'à ce qu'un magistral lifting soit entrepris et la façade fluviale peut enfin accueillir avec panache, les voiliers de la Cutty Sark Race en 1990, suivie de l'inscription au patrimoine mondiale de l'Unesco, lui rendant ainsi sa vocation maritime avec des effets ressentis l'autre port viticole, la ville de Libourne, capitale historique de la Rive Droite.

Cette année c'est la formidable armada de la "Tall Ship Regatta" qui va ancrer le long des quais, du Pont de Pierre au Pont Chaban-Delmas, escortée d'une flottille de vieux gréments, de goélettes et voiliers de charge, de bricks, le Morgenster ravira ses visiteurs qui se presseront à leur bord, le trois-mats Tarangini en provenance de Cochin ou le sombre Vera Cruz, réplique des caravelles portugaises qui ont découvert l'Amérique, donneront lieu à des scènes irréelles dignes des aquarelles des peintres de la marine, avec les voiles flottant au dessus des aménagements citadins du XXIème siècle.

Cette dixième édition de Bordeaux Fête le Vin invitera dix villes, dont 7 du réseau "Great Wines Capitals Global Network" qui décerne chaque année les fameux "Best Of Wine Tourism", avec la présence de la Rioja et ses vins, Cape Town, Mainz de la Rheinhassen, l'Argentine avec Mendoza, Porto, San Francisco et la Napa Valley, Casablanca Valley au Chili.

Les huit pavillons des appellations bordelaises qui permettaient de rencontrer les vignerons ont battu des records de fréquentations, 60 000 bouteilles ont été ouverts confirmera Christophe Château, directeur du Conseil Interprofessionnel des vins de Bordeaux. "C'est une édition record, avec une forte augmentation des Pass Dégustation, comparées aux deux biennales précédentes de l'ordre de 26 %". L'Ecole du Vin a initié plus de 18000 festivaliers, le renouvellement de l'offre food avec un stand notoire, "Chez Thonthon" qui servait des huîtres en direct du Bassin voisin sorte de guinguette en complète résonance avec l'esprit des lieux, signent une énergie renouvelée, voulue par les organisateurs.

Présence forte des négociants qui présentaient leurs marques, entre Baron de Lestac, Cordier, Millésima, Mouton Cadet, et Vins d'Aquitaine auquel s'ajoutait "Sweet Bordeaux", le fameux pavillon très plébiscité de Saint-Emilion-Pomerol-Fronsac, les Côtes de Bordeaux avec leur 7 appellations, une foule dense et régulière ont pu découvrir ainsi les identités remarquables de chacune d'entre elles, Les Bordeaux rouges et supérieurs qui représentent à elles-seules, 40% du vignoble girondin ont su confirmer avec brio la qualité des vins servis. 250 châteaux seront accessibles au prix de la propriété et la manifestation demeure une véritable réussite commerciale d'envergure internationale.

Quand au soir, le ciel s'est embrasé sous les feux d'artifice se reflétant sur les eaux de la Garonne, on pouvait imaginer une époque que l'on croyait disparue.

Les grands voiliers feront désormais partie intégrante de la biennale qui a vu le jour en 1998, voulue par son maire, Alain Juppé, Bordeaux Fête Le Vin, une grande fête à déguster tous les sens en éveil.