Avez-vous déjà goûté du vin de Roumanie ?
Avez-vous déjà goûté du vin de Roumanie ?
Publié le mercredi 26 septembre 2018

Avez-vous déjà goûté du vin de Roumanie ?

Peu connu du grand public, le vignoble roumain découle d'un large programme de plantation mis en place dans les années 60 alors que le pays faisait partie du bloc soviétique. Si sa superficie a considérablement diminué au fil des ans, il reste aujourd'hui encore le septième producteur européen. Entourée par des pays slaves, la Roumanie a pourtant des racines latines. Elle partage notamment de nombreuses similarités avec la France, parmi lesquelles une grande multiplicité de terroirs.

Une belle diversité géologique

Si sa production est importante en termes de volumes, les exportations ne sont pas fréquentes et nombreux sont les vins élaborés de manière obscure et vendus en toute illégalité. Cependant la Roumanie est une terre empreinte de mystère dont les paysages sont connus de tous pour les légendes qu'ils ont véhiculé à travers le monde. On pense ainsi à la chaîne de montagnes des Carpates qui s'élève à 2400 mètres d'altitude et au haut plateau de la Transylvanie. En plus de ces reliefs, elle profite de l'influence de la mer Noire qui nuance les étés arides caractérisant le climat continental qui règne dans la région.

Les régions viticoles majeures

Notre tour d'horizon des vignobles du pays commence avec la Moldavie roumaine, région la plus importante puisqu'elle représente un tiers des vignes implantées. Elle est particulièrement réputée pour ses vins blancs. On longe ensuite les Carpates pour atterrir en Munténie, où se trouvent les célèbres vignobles de Dealu Mare qui délivrent des rouges élégants ainsi que des liquoreux blancs intéressants. Suivent ensuite l'Olténie, puis, sur le littoral de la mer Noire, Dobrogea qui propose des blancs d'exception grâce à son incroyable exposition solaire. Plus au nord, Banat profite de l'association de la Syrah et des cépages locaux pour créer des rouges racés. Enfin, la Transylvanie utilise son plateau à 460 mètres d'altitude pour présenter des blancs d'une grande vivacité.

L'alliance des cépages autochtones et internationaux

On découvre au fil des vignobles différentes variétés de vignes. Si certaines donc déjà connues en France et dans le monde, comme l'Aligoté, le Merlot, le Chardonnay, le Pinot Noir, le Cabernet Sauvignon, le Pinot Gris ou le Sauvignon Blanc, d'autres s'avèrent bien plus typiques de la région. On peut ainsi découvrir le Fetească Regală et le Fetească Albă, des espèces qui représentent une grande partie de l'encépagement et offrent des vins charpentés. Le Băbească Neagră, quant à lui, propose des crus légers sur le fruit.

A l'instar d'autres vignobles, la Roumanie possède elle-aussi un vin emblématique, le Cotnari. Mais ce vin moelleux issu de raisins botrytisés a malheureusement échoué à se faire connaître en dehors des frontières roumaines. Souvent comparé au Tokay hongrois, il n'a jamais réussi à avoir la même aura que celui-ci. Cependant d'autres vins, en particulier ceux élaborés à partir du Tămăioasă Romănească, aussi connu sous le nom de Muscat à Petits Grains, sont déjà présentés comme le futur de la production viticole roumaine.