Saint-Georges-Saint-Émilion

Tout afficher

Surface
199 hectares
Climat
Océanique tempéré
Sols
Argilo-calcaire

L'appellation Saint-Georges Saint-Émilion repose sur le plateau calcaire où est établi le village de Saint-Georges. Son vignoble confidentiel représente une superficie de 199 hectares. Elle fait partie, avec Montagne, Puisseguin et Lussac, des satellites de Saint-Émilion.

Ce sont les gallo-romains qui, les premiers, y ont développé la culture de la vigne il y a deux millénaires. Il est d'ailleurs possible d'admirer dans cette région viticole les vestiges d'une grande villa du IVe siècle, au même titre que le célèbre château Saint-Georges, qui eut à l'époque Henri IV comme illustre propriétaire. Le nom et l'emblème de l'appellation sont tirés d'une fable ancienne ayant pour héros Georges, un officier de l'armée romaine. Celui-ci vint un jour en aide à une ville et ses habitants, terrorisés par un terrible dragon. Le combat de Georges et du dragon, régulièrement représenté à partir du XIIIe siècle, est aujourd'hui encore le logo officiel de Saint-Georges Saint-Émilion. A noter que Saint-Georges est le patron des chevaliers dans la religion chrétienne.

Le patrimoine viticole est implanté sur les pentes de coteaux calcaires entrecoupés de multiples cours d'eau, dont la rivière Barbanne, fine frontière qui sépare Saint-Georges de son voisin Saint-Émilion. Ici, les sols sont à dominante argilo-calcaire, dans un climat océanique tempéré, et la superficie du vignoble n'a pas évolué depuis le XVIIIe siècle. Si le Merlot est fortement majoritaire dans l'encépagement comme dans l'assemblage, il est accompagné du Cabernet Sauvignon, du Cabernet Franc, du Malbec et du Petit Verdot.