Vins de pays ou AOC/AOP, quelle différence ?
Publié le lundi 28 septembre 2015

Vins de pays ou AOC/AOP, quelle différence ?

AOC, AOP, IGP, Vin de France… Les étiquettes des bouteilles de vin égrènent de plus en plus d'acronymes sensés rassurer le consommateur, à condition de savoir ce qu'ils recouvrent. Faut-il toujours y voir un gage de qualité ? Pas si sûr ! Toutlevin.com s'attaque aux idées reçues en faisant le point sur ces sigles en six questions essentielles.

Qu'est-ce qu'une AOC ou AOP viticole ?

L'Appellation d'Origine Contrôlée, ou Appellation d'Origine Protégée au niveau européen, est un label qui s'applique à toutes sortes de produits du terroir, dont le vin. Il existe aujourd'hui environ 300 AOC viticoles dans l'Hexagone, qui peuvent être déclinées en rouge, blanc et rosé. Décerné par l'Institut National de l'Origine et de la Qualité, l'INAO, ce label permet de garantir la typicité de chaque vin en le reliant à un terroir et un savoir-faire. On trouve ainsi des mentions très précises du lieu de production : l'AOC Chablis désigne uniquement les vins issus de vignes cultivées dans la commune et ses environs, délimitées par une aire d'appellation.

Comment obtenir le label AOC ?

Loin des concours, médailles et prix des consommateurs décernés arbitrairement, l'AOC fait partie des signes garantis par les pouvoirs publics. Pour y prétendre, les vignerons doivent se plier à des contraintes strictes, compilées dans un cahier des charges. Celui-ci encadre le rendement maximum, les méthodes de culture ou encore les techniques de vinification. Une fois leurs vins classés AOC par l'INAO, les producteurs peuvent prétendre à la mention AOP, une reconnaissance européenne qui permet de protéger leurs produits dans l'ensemble de l'Union Européenne.

L'AOC/AOP est-elle une garantie de qualité ?

Sur le papier, oui. Le cahier des charges permet d'encadrer les pratiques et d'éviter les dérives qui nuisent à la qualité du vin, comme l'utilisation intensive de pesticides ou la surexploitation des plants de vigne. Le consommateur connaît la provenance du vin qu'il déguste et les cépages qui le composent. La garantie s'arrête là. Au-delà des défauts naturels, comme le goût de bouchon ou l'oxydation, auxquels ces vins ne peuvent pas échapper malgré les labels, rien ne permet d'assurer un goût parfaitement identique pour 100% des vins d'une AOC/AOP. L'explication est simple : le jury de l'INAO, composé de vignerons, se base essentiellement sur le respect du cahier des charges pour décerner les AOC. Si les dégustations sont prises en compte, elles sont effectuées avant l'assemblage final, ce qui fausse la perception du goût.

Les Vins de Pays sont-ils des AOC/AOP ?

Non. Comme les vins reconnus par une AOC/AOP, les vins de Pays bénéficient d'un label décerné par l'INAO, l'Indication Géographique Protégée, ou IGP. Celui-ci concerne 74 vins français différents, mais également une centaine de produits alimentaires. Il permet également de relier un vin à son terroir, mais de façon moins précise que l'AOC/AOP : l'IGP ne désigne pas une aire délimitée à l'hectare près, mais une zone plus globale. On trouve ainsi des vins classés IGP Méditerranée ou IGP Aveyron. Le cahier des charges est lui aussi plus souple. Seule une des étapes de la vinification doit avoir lieu dans la région concernée par l'IGP, contre la totalité pour l'AOC/AOP.

Les vins AOC sont-ils de meilleure qualité que les IGP ?

La logique voudrait que la qualité d'un vin dépende de son cahier des charges : plus celui-ci est strict, meilleur serait le vin. Dans les faits, tout n'est pas aussi simple. Certains producteurs se contentent du minimum pour pouvoir prétendre à l'AOC/AOP, tandis que d'autres préfèrent s'affranchir des contraintes de l'AOC/AOP pour produire des vins de qualité comme ils l'entendent. On trouve ainsi des Vins de Pays de très bonne qualité, voire des Vins de France d'une qualité supérieure aux AOC/AOP. Tout dépend du travail et des choix du viticulteur. La dégustation reste le meilleur moyen de se forger une opinion sur un vin.

Qu'appelle-t-on Vins de France ?

Ni AOC, ni Vins de Pays, les Vins de France sont soumis à un cahier des charges beaucoup plus souple. Ils peuvent ainsi être produits avec des raisins issus de vignobles différents. Les viticulteurs ont une marge de manœuvre beaucoup plus large, l'assemblage, l'élevage ou le rendement étant très peu encadrés. Chacun est alors libre de produire des vins selon ses propres critères de goût.

Alexandra Reveillon