Le cub'iSK
Publié le jeudi 13 juillet 2017

Le cub'iSK

Vous connaissez le vin, ce subtil breuvage hydro alcoolique, le  vin  sans alcool (voir le billet Les vins sans alcool sont-ils bons ?, les boissons à base de vin : la plus connue étant le rosé pamplemousse (voir le billet Atelier Cocktail #1, je vous propose de découvrir un vin léger, 100% original : iSK 9° dans son apparat cubique!

iSK un vin désalcoolisé aux qualités préservées

Pour alléger le vin en alcool, un procédé ayant fait l'objet d'un travail de recherche et développement pointu depuis 2015, est utilisé. C'est une méthode de séparation membranaire à froid et à haute pression. Elle permet d'extraire l'alcool tout en préservant l'intégrité du profil organoleptique du vin initial : arômes et équilibre en bouche préservés.

Une attention particulière est portée à l'élaboration du vin de départ en termes de maturité de la vendange et vinification au chai. L'objectif est d'obtenir un vin savoureux et expressif sur les notes de fruits rouges pour le rosé et agrumes pour le blanc.

Pour ma part je ne connais pas de méthode plus respectueuse pour abaisser l'alcool du vin ! Car ne vous y trompez pas, pour d'autres vins qui sont allégés en alcool soit le petit degré est strictement issu de la vinification traditionnelle et dans ce cas le raisin risque de n'être pas mur, soit le degré est baissé artificiellement en laissant ou en rajoutant du sucre…

Un packaging intelligent

Je ne vais pas vous faire l'article sur le bag in box, qui est largement entré dans les mœurs depuis 10 ans et occupe fièrement près d'un tiers du linéaire. La qualité de cet emballage a largement progressé. Il permet de conserver le vin dans de bonnes conditions à l'abri de l'air et de la lumière, principaux facteurs d'oxydation, et ce pendant plusieurs semaines après ouverture. Côté ergonomique, le Cub'iSK est un contenant de 3L en forme de cube, qui équivaut à environ 30 verres. Son habillage complètement givré ne fait aucun doute sur sa destination de stockage : direction le frigo américain et même le minibar. Son package compact, le rend très facile à ranger et il apportera un côté design sur votre table. Et pas besoin de glaçon pour sa consommation ! Il suffira d'attendre que le flocon indicateur de fraîcheur apposé côté robinet passe au bleu : véritable feu vert pour le service ! iSK 9° se consomme à 9°C, simplissime. Conseil d'amie, laisser le quand même dormir au frais toute une nuit…

Frais et léger, les mets à accorder.

La gamme est déclinée en bouteille, en blanc et rosé, parfaits pour une dégustation rafraichissante. Quant au BIB©, il n'existe pour l'instant qu'en rosé  et c'est sur ce dernier que je me suis penchée.

Il se présente dans sa robe rose corail pâle. Au nez il s'ouvre sur des notes de pêche blanche et de melon, avec un soupçon de minéralité. La fraicheur et le velouté dominent en bouche, avant de s'évaporer délicatement sur des notes douces de fruits murs. Personnellement, iSK me fait penser à un vin de cinsault avec plus de légèreté. En tous cas, avec ce côté light en alcool et sans sucre ajouté, vous pourrez préserver votre ligne !

Du coup, on peut se laisser tenter par quelques gourmandises : fondant au chocolat, entremet à l'orange, salade de fruits… Ou bien rester sur des légumes, en mode crudités ou sous forme de tian. Coté poisson et crustacés, privilégier le froid et le cru : sushis, carpaccio, tartare, relevés avec coriandre ou aneth et un filet de citron. Les vins iSK sont les alliés parfaits des apéritifs dinatoires et brunchs. Tendance par définition ce vin d'adapte aux nouveaux modes de consommation non conventionnels.

Vous l'aurez bien compris, iSK est un vin résolument moderne dans le fond et la forme. Si vous êtes consommateur traditionnel, comme moi, osez briser la glace et gouter cette innovation. Si vous êtes amateur de nouveauté, vous devriez naturellement apprécier cette tendance gustative.