Les étapes de la dégustation

Déguster un vin est une expérience sensorielle qui permet d’en apprécier tous les arômes.

Grâce à notre vue, notre odorat et notre goût, nous sommes à même d’identifier sa robe, son nez et son palais. Quelques gorgées suffisent pour reconnaître ses saveurs, sa provenance et même son millésime.

La dégustation ne se fait pas sans un minimum de préparation. Avant toute chose, vérifiez la température du vin. Un vin rouge se boit entre 14 et 18°C, un rosé entre 8 et 10°C et un blanc entre 6 et 10°C.

N’hésitez pas à le carafer. Les vins les plus jeunes s’ouvriront : leurs arômes s’harmoniseront alors pour donner des tanins plus ronds. Le carafage permet également aux vins plus vieux de se débarrasser de leur dépôt.

Ne négligez pas le service. L’idéal est d’utiliser des verres à vin hauts et étroits afin de concentrer les arômes. Il est conseillé de ne remplir qu’un tiers du verre pour faciliter la dégustation. Tenez-le par le pied ou la jambe : le contact de vos doigts contre le ballon réchaufferait le vin.

 

Il vous reste à observer ses trois composantes principales :

Observez sa robe

Examinez l'éclat du vin en le mettant face à une source lumineuse pour en évaluer la couleur et l'intensité. Notez si sa robe est sombre ou claire, attribuez lui une couleur. Ces deux informations constituent des indices sur le cépage et l'âge du vin. 

Un vin jeune, rouge violacé, va évoluer vers le rouge orangé, tandis que les vins blancs vont prendre des teintes dorées avec l'âge.

Tournez légèrement votre verre en l'inclient : si des larmes apparaissent sur la paroi, c'est le signe d'un vin ample et structuré.


Sentir les arôme - toutlevin.com

Humez ses arômes

Plongez votre nez au plus près du vin, laissez courir votre imagination et tentez des associations. L'arôme est-il fruité, boisé ou intense? C'est le premier nez.
Un vin peut révéler jusqu'à 700 notes différentes. A vous de découvrir des odeurs de banane, de fumée ou d'épices.

Faites à nouveau une tentative mais après avoir fait tournoyer le vin dans le verre et déterminez une sensation olfactive dominante : c'est le deuxième nez.

 


Appréciez son palais

Goûter un vin se fait en trois temps :

  • L'attaque : Prenez en bouche une petite gorgée de vin et faites-la circuler pour en imprégner vos papilles. Maintenez-la en bouche tout en inspirant des petites quantités d'air. Vous devez distinguer si l'attaque est franche, courte ou agressive.
  • La palette : Promenez le vin en bouche et avalez lentement. Votre langue dispose de capteurs dédiés à différentes saveurs - sucré, salé, acidité et amertume - d'où l'importance de bien faire circuler le vin en bouche pour déterminer le degré d'harmonie des saveurs. Les voies rétro-nasales, elles, vous permettent de caractériser le bouquet du vin.
  • La caudalie : Une fois le vin avalé, estimez le temps durant lequel les arômes restent en bouche sachant que la bonne moyenne est de 10 à 12 secondes.

Fiche dégustation

Fiche de dégustation - toutlevin.comFaites appel à vos sens et remplissez la fiche.
Télécharger la fiche ici.

 


NEWSLETTER

Pour recevoir tous les nouveaux articles
Je renseigne mon e-mail